pvtjapon

PVT Japon, postuler et obtenir son WHV en 2015

Trop de temps en France tue le temps en France, l’appel d’ailleurs est plus fort que moi, il est temps de repartir. Encore considéré comme jeune (moins de 30 ans) par nos ambassades, j’ai donc choisi de partir au Japon avec un visa vacances travail. Lors de mes recherches j’ai pu lire tout et son contraire sur internet, il est donc temps pour moi, maintenant que j’ai obtenu mon visa, de te dire toute la vérité sur le PVT Japon.

Tu trouveras sur plein d’autres blogs des informations précises pour faire ta demande. Mon objectif ici est plutôt de te faire un feedback et te livrer mes impressions et mes astuces de fainéant pour postuler au PVT Japon.

Petit rappel sur le PVT

Le Programme Vacances-Travail (PVT) ou Working Holiday Visa (WHV) donne l’opportunité aux jeunes d’une cinquantaine de nationalités de partir pendant un an ou deux à l’étranger pour faire une découverte culturelle et touristique tout en étant autorisés à travailler pour financer leur voyage.

La France a signé ce type d’accords bilatéraux avec 12 pays : Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Argentine, Corée du sud, Taiwan, Hong Kong, Chili, Brésil, Colombie, Russie, et Japon. Le partenariat entre la France et le Japon remonte au 8 janvier 1999 et depuis lors, de nombreux jeunes Français se rendent un an sur l’archipel, alors que des Japonais font de même sur le territoire français.

Ces Programmes Vacances-Travail disposent de quotas de délivrance chaque année. Toutefois, alors que pour d’autres pays comme le Canada, ces quotas annuels sont parfois atteints en quelques minutes, le Japon est moins couru et on ne refusera certainement pas ta demande pour cette raison. Cependant, l’obtention du PVT Japon n’est pas non plus aussi facile que pour l’Australie et sa validation quasi automatique en ligne. Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour mettre toutes les chances de ton côté.

Conditions pour postuler au PVT Japon

Ton dossier doit impérativement contenir l’ensemble des documents suivants :

PASSEPORT : français/canadien en cours de validité + photocopie.

JUSTIFICATIF DE DOMICILE : à ton nom (contrat de location, quittance de loyer, facture électricité, etc.) dans le cas où l’adresse mentionnée sur ton passeport est différente et dépend d’une autre circonscription de celle où tu effectues la demande de Working Holiday Visa Japon.

FORMULAIRE DE DEMANDE DE VISA : pour entrer au Japon télechargeable ici

1 PHOTO D’IDENTITÉ à coller sur le formulaire de demande de visa d’entrée, de bonne qualité et récente (moins de 6 mois).

LETTRE DE MOTIVATION expliquant votre démarche et les raisons qui vous poussent à venir au Japon.

CURRICULUM VITAE (les Français peuvent utiliser ce formulaire )

Le détail de ton programme de séjour au Japon (les Français peuvent utiliser ce formulaire )

CERTIFICAT MÉDICAL datant de moins d’un mois.

JUSTIFICATIF FINANCIER(par exemple, un relevé de compte courant bancaire) au nom du demandeur de visa justifiant :

Français : un solde de 3100 € minimum accompagné d’un billet d’avion aller et retour pour une durée de 6 mois minimum et dont le retour est modifiable ou un solde de 4500€ minimum.

PVT gratuit? Tout est relatif…

Quand vient le temps de choisir une destination pour réaliser un PVT, certains qui prennent en compte le prix de celui ci pourrait s’orienter vers le PVT Japon du fait qu’il soit gratuit. Alors attention! Cette gratuité est relative.

Effectivement, tu n’auras rien à débourser « directement » pour faire ta demande. Cependant, sache qu’il faudra te rendre en personne à Paris (Marseille, Lyon ou Strasbourg selon ta situation), une première fois pour déposer ton dossier en main propre et une seconde fois pour récupérer ton Visa Vacance Travail Japon quelques jours plus tard. A ces voyages on ajoute le prix de la visite médicale, d’éventuels vaccins, des photos d’identités, de l’impression du dossier… Bref, pour ma part je suis rapidement arrivé à près de 150 euros.

Ensuite, il faut être conscient de l’investissement personnel que ça demande. Le dossier doit être rempli très rigoureusement. J’ai mis plusieurs jours à constituer et peaufiner le mien, et bien que fier du résultat, mon dossier fut refusé deux fois…

Le degré d’exigence dépendra certainement de la personne sur laquelle tu tomberas à l’ambassade, mais j’ai trop lu que ça se faisait les doigts dans le nez, et je ne suis vraiment pas d’accord.

D’abord, essaye d’écrire avec les doigts dans le nez, ba c’est chaud… Ok elle était nul 😀

80% des personnes qui disent ça, sont passionnés du Japon depuis des années, ils connaissent les noms de tous les quartiers et endroits à visiter, ils parlent Japonais, certains ont même les yeux qui se brident un peu :p Si pour eux c’est un plaisir et un jeu d’enfant de constituer ce dossier, pour d’autres c’est un parcours du combattant. Heureusement, pour ces derniers dont je faisais parti, il existe des astuces.

Le PVT Japon pour les fainéants malins 😀

Perso, je ne suis pas un amoureux né du Japon, j’ai simplement beaucoup apprécié mon premier séjour là bas, et je veux y retourner passer un peu de temps avec les gens que j’ai rencontrés. Je n’ai aucune idée de ce que je veux visiter ni du temps que je veux y rester et j’imagine bien faire du stop et du wwoofing. En mode Slow Travel quoi. Bref, rien de valable pour demander un PVT Japon.

En plus de cela, je ne connais pas grand chose sur le Japon et pour être totalement transparent, j’avais plutôt la flemme de me casser la tête à constituer un dossier bien solide.

Heureusement pour nous, ce dossier ne sert qu’a obtenir le visa. Une fois sur place, personne ne vérifiera ce qu’on y fait. J’ai donc choisi de rendre le dossier que l’ambassade attendait, peu importe qu’il me corresponde ou pas.

Beaucoup de ceux qui veulent partir avec un PVT Japon sont rigoureux et consciencieux, ils n’hésitent donc pas à partager leurs dossiers sur le web pour récolter conseils et avis, c’est une opportunité que j’ai saisie pour copier m’inspirer.

Si comme moi tu copies t’inspires du dossier de quelqu’un d’autre, sois prêt à le défendre, on pourrait te poser deux ou trois questions.

Le fameux programme de séjour est LE document important et vérifié sous toutes les coutures. Ton objectif est de démontrer que:

  • Les 3 mois du visa touriste ne seront pas suffisants pour effectuer tout ce que tu souhaites faire.
  • Tu vas passer ton temps à visiter et surtout pas à travailler (20h max par semaine)
  • Tu ne vas pas rester trop longtemps dans une école pour apprendre la langue, sinon un visa étudiant suffit.
  • Pas trop de wwoofing, tu es aussi là pour faire marcher l’économie touristique

Concernant le justificatif financier, il doit être validé par ta banque (tamponné et signé). Si tu peux justifier de bien plus que les seuils nécessaires, ce sera un point fort. De même que pour les autres éléments, une fois le visa en poche, personne ne vérifiera, tu peux donc te faire prêter la somme le temps d’imprimer un justificatif et la rendre aussitôt après. Toutefois, sois conscient que le Japon n’est pas une destination low-cost et qu’y partir plusieurs mois sans le minimum recommandé est risqué.

Sache aussi que rien ne t’oblige à partir un an. Si tu décides de proposer un programme sur 8 mois, indique bien dans le formulaire de demande de visa que tu comptes rester 8 mois. Ca ne changera rien, tu obtiendras de toute façon un visa valable 12 mois.

Rends toi le plus tôt possible dans la matinée à l’ambassade, si ton dossier est rejeté on te laissera du temps pour l’améliorer sur place et le représenter.

Ne t’y prends pas au dernier moment. Le délai de réponse (positive ou négative) pour l’obtention du PVT Japon varie selon l’organisme : il peut être de quelques jours à quelques semaines. Tu auras alors un an pour partir, à compter de la date d’émission du Working Holiday Visa.

Une fois au Japon

Ça y est, tu as obtenu ton Visa Vacances Travail Japon, félicitations ! Tu es donc maintenant sur l’archipel pour une année maximum.

La première chose à faire est de t’inscrire en tant que visiteur étranger au bureau d’immigration le plus proche de ton lieu de résidence.

Sache également qu’avec le PVT, tu n’auras pas à payer d’impôts au Japon : ils seront directement prélevés à la source par les employeurs.

Enfin, si tu prévois de voyager à l’extérieur du pays pendant la période de ton PVT, tu dois faire la demande et obtenir un « Re-entry permit » auprès  d’un bureau de l’immigration au Japon. Sans cette démarche, une fois que tu auras quitter le Japon cela sera considéré comme une sortie définitive du territoire et aura pour conséquence d’annuler ton PVT Japon.

One thought on “PVT Japon, postuler et obtenir son WHV en 2015

  1. Petite précision sur le fact du re-entry permit, à présent avec la Resident Card donnée aux détenteurs de WHV plus besoin de faire de demande auprès de l’immigration, simplement signaler au contrôle des passeports à l’aéroport que c’est une sortie temporaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge